L’association ACTE a été créée en réaction à la catastrophe de FUKUSHIMA (Japon) en 2011. Cet accident majeur faisait suite à celui de TCHERNOBYL (Ukraine) en 1986 et à celui de THREE MILE ISLAND (USA) en 1979.

Un des buts d’ACTE est d’informer et de lutter contre les dangers du nucléaire civil et militaire, ce à toutes les étapes : extraction, transport, exploitation (notamment : VALDUC en Bourgogne), démantèlement, stockage et élimination des déchets (notamment : projet CIGEO au Laboratoire de BURE en Loraine exploité par l’ANDRA – projet ICEDA au BUGEY).

ACTE est opposée à la construction ruineuse de nouveaux EPR et à la poursuite de ceux qui ont déjà démarré (OLKILUOTO en Finlande, FLAMANVILLE en France, HINKLEY POINT en Angleterre. ACTE est également opposée à la poursuite du projet ITER (Fusion nucléaire). En effet, il existe des alternatives avérées au nucléaire : sobriété, énergies renouvelables.

ACTE développe des arguments contre la désinformation présentant l’énergie nucléaire comme décarbonée.

ACTE fait partie de la Coordination STOP BUGEY qui milite pour la fermeture de la centrale électronucléaire du BUGEY, la plus proche centrale en activité de CHALON (110 km). Ses 4 réacteurs ont été mis en service entre 1978 et 1979. C’est donc la plus ancienne centrale nucléaire en activité après FESSENHEIM (1977).

LE NUCLÉAIRE NE SAUVERA PAS LE CLIMAT !



Collectif STOP BUGEY

Plusieurs réacteurs nucléaires français dont Bugey 5, ont été arrêtés au cours du week-end de Pâques du fait de la conjonction entre plusieurs facteurs : moindre …
Lire la suite

Pour en savoir plus : Environnement et social